Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Carnets de Senez - Portrait d'Evan Poncet

Portrait : Evan Poncet, un CDI après le CQP

Dans cet extrait des carnets de Senez, découvrez le portrait d’Evan Poncet, qui prépare un CQP technicien expert après-vente automobile en apprentissage. Son but : obtenir un CDI après sa formation.

Loin de la voie de garage

Depuis tout petit, je suis un passionné de voiture. C’est mon parrain, mon modèle, qui m’a transmis ce virus : il tient des garages en France et à l’étranger, au soleil. Nîmes et Los Angeles… Ca fait rêver. Une fois par an, je passais mes vacances à Nîmes avec lui, je l’accompagnais à la journée au travail : en plus du B.A.BA de tous les garagistes et mécaniciens auto, je le voyais acheter des épaves et les remettre en état. Un passionné qui inspirait confiance à tous les clients et m’a insufflé le goût du métier. Au lycée Senez, les périodes de stage m’ont permis de diversifier mes compétences sur de multiples marques : à chaque concessionnaire son parc de véhicules d’occasion constitué de diverses enseignes, ce qui élargit le champ des possibles.

J’y suis, j’y reste

Après mon Bac Pro MVA, j’ai voulu intégrer le marché de l’emploi tout en poursuivant mes études pour gagner en compétences. J’ai suivi les conseils de mes professeurs et j’ai cherché à faire un CQP technicien expert après-vente automobile par l’apprentissage. Cela m’a amené à participer à un job dating au CMA d’Arras. Dès le premier entretien, j’ai été recruté afin de commencer deux jours plus tard pour une période d’essai d’une semaine. J’en déduis qu’elle a été concluante puisqu’ils m’ont maintenu sur poste.

« Pour obtenir son CQP, il faut s’accrocher, ne pas laisser dormir les cahiers et réviser, réviser, réviser… »

Réussir les blocs de compétences

Le CQP se prépare en 24 mois. Ce qui change c’est qu’il n’y a plus de matières générales. On se concentre sur l’atelier, des recherches de pannes courantes et des cours pour approfondir principalement l’électronique, la schématique et l’utilisation de l’outillage. J’en vois passer des petits bolides… Je les photographie et je vais à des rassemblements de voitures de sport. Il y a deux mois, un client m’a proposé de conduire sa voiture de sport pour me faire plaisir : esthétique, boîte fluide, écran tactile… Je veux la même et je l’aurai !

 

Vous souhaitez vous former ? Découvrez nos formations !

Logo de la Région Académique Hauts-de-France
Rectorat d’Amiens
20 Boulevard d’Alsace Lorraine
80000 Amiens
 
Rectorat de Lille
144 rue de Bavay
59000 Lille
© Région académique Hauts-de-France