Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
GIP FCIP
24 juin 2024

Bertrand Derquenne, un an à la tête du GIP FCIP de Lille

En un an, le GIP FCIP de Lille a su saisir les opportunités pour répondre aux enjeux sociaux et économiques actuels. Développer tout en capitalisant sur les ressources internes, c’est le projet de Bertrand Derquenne, directeur du GIP FCIP de Lille. Collaborations avec les partenaires institutionnels, travail en transversalité, développer la compréhension des missions du GIP FCIP de Lille, que retenir de cette année ? Quelles perspectives pour 2024-2027 ?

Bertrand Derquenne, vous avez pris vos fonctions le 15 juillet 2023. Votre vision de notre agence publique a-t-elle évoluée depuis votre arrivée ?

À ma prise de fonction, j’avais la vision de quelqu’un d’extérieur à la structure, celle d’un administrateur et d’un chef d’établissement, donc une vision parcellaire. Mon appréhension du GIP FCIP de Lille a évidemment changée.

La grande mission du GIP FCIP de Lille, c’est de préparer les apprenants aux métiers de demain. Que fait la structure pour répondre à cet enjeu ?

D’abord, il nous faut pérenniser l’activité du CFA académique de Lille pour développer l’apprentissage dans tous les secteurs. Nous devons aussi continuer à travailler main dans la main avec les directeurs d’établissement, c’est fondamental. Et pour réussir les transitions vers les domaines les plus porteurs, nous continuerons de répondre aux appels à projets et appels à manifestation d’intérêt Compétences et Métiers d’Avenir dans le cadre du plan « France 2030 ».

Le GIP FCIP de Lille est particulièrement investi dans la démarche qualité. Quelles actions sont menées en la matière ?

Le GIP FCIP de Lille mène une démarche qualité vis-à-vis de son propre processus et de son pilotage. Je souligne d’ailleurs le travail conséquent mené par l’ensemble du personnel, les responsables de la qualité et les managers qui ont travaillé sur l’amélioration de notre organisation pour renouveler le label Eduform et la certification ISO 9001 cette année.

Il faut aussi pousser un peu plus nos efforts pour améliorer la qualité des prestations pédagogiques au bénéfice des apprenants. Nous avons d’ores et déjà engagé un projet commun avec l’école de formation académique et le corps d’inspection pour accompagner les enseignants et formateurs qui interviennent auprès des apprentis. Nous avons par exemple proposé de mixer des groupes d’enseignants et de formateurs et de prendre notre part de financement dans quelques actions de formation.

Par ailleurs, l’organisation et la place des Responsables des Bureaux des Entreprises est la clé pour répondre avec finesse aux attentes des entreprises et adapter les formations. Avec les RBDE, nous sommes dans une démarche de relation qualitative avec le monde économique.

Vous souhaitez valoriser et rendre compréhensibles les missions et actions du GIP FCIP de Lille auprès des agents et des partenaires. Quelles initiatives ont été engagées jusqu’à présent ?

On a déjà renoué un dialogue au sein de l’institution vis-à-vis du corps d’inspection, du personnel d’encadrement, des GRETA et de manière parallèle, avec le monde économique, politique et entrepreneurial.

Vous souhaitiez que les agents travaillent davantage ensemble ou communiquent plus car des sujets sont transversaux. Comment faire ?

Évitons de tomber dans les travers du travail en tuyau d’orgue comme c’est souvent le cas dans les grandes organisations. Le GIP FCIP de Lille, c’est un outil transversal au service du rectorat. Saisissons-nous de cet objet pour partager ces communs et donner plus de sens au travail que l’on fait au GIP FCIP de Lille. Je compte beaucoup sur les managers et les collaborateurs pour créer du lien et partager les sujets transversaux. Les réunions mensuelles des managers sont d’ailleurs le lieu pour impulser ce genre d’initiative.

Quelles sont les ambitions du GIP FCIP de Lille pour 2024-2027 ? Qu’allez-vous mettre en place dès la rentrée de septembre ?

La priorité, c’est de continuer à rendre encore plus lisible le GIP FCIP de Lille. L’objectif, c’est de faire comprendre aux partenaires comment nous sommes organisés et quelles sont les plus-values qu’apportent le GIP FCIP de Lille à l’institution.

Pour y répondre, nous allons fusionner les budgets GIP FCIP de Lille et CFA académique de Lille et restructurer notre organigramme. C’est ce qui donnera plus de sens à la gouvernance. Notre organisation doit être plus structurée et compréhensible envers nos partenaires.

Faut-il s’attendre à des changements notable ?

Nous souhaitons tendre vers plus de contrats permanents, pérenniser les postes pour stabiliser le GIP FCIP de Lille. L’objectif c’est encore une fois de clarifier les missions des départements envers l’extérieur. Donc nous allons faire un point sur les activités du GIP FCIP de Lille, département par département. On ne peut pas se tromper. Une étude précise doit être réalisée pour mesurer les risques.

Quel message souhaitez-vous adresser aux agents ?

Je suis très satisfait. Je veux leur dire qu’il y a une grande qualité de compétences et de travail chez eux. Je ressens un grand investissement de leur part.

Logo de la Région Académique Hauts-de-France
Rectorat d’Amiens
20 Boulevard d’Alsace Lorraine
80000 Amiens
 
Rectorat de Lille
144 rue de Bavay
59000 Lille
© Région académique Hauts-de-France