Une question ?

Le dispositif PRO-A

Le dispositif Pro-A permet au salarié en poste de changer de métier ou encore de bénéficier d’une promotion par la mise en œuvre d’actions de formation. 

En général, la formation dure entre 6 à 12 mois et s’effectue soit sur le temps de travail avec maintien de la rémunération, soit hors temps de travail (sous conditions).

L’accord collectif de branche définit la liste des certifications professionnelles éligibles à la Pro-A.

GRETA Grand Hainaut dispositif Pro-A

La reconversion ou promotion par alternance : pour qui ?

Ce dispositif cible particulièrement les salariés dont la qualification est insuffisante au regard de l’évolution des technologies :

  • Ceux en contrat de travail à durée indéterminée (CDI) ;
  • Les bénéficiaires d’un contrat unique d’insertion (CUI) à durée indéterminée ;
  • Les sportifs ou entraîneurs professionnels, en contrat de travail à durée déterminée (CDD) ;
  • Ceux placés en activité partielle.

Quels sont les objectifs du dispositif Pro-A ?

La reconversion ou la promotion par alternance vise à faciliter un changement de métier ou de profession, ou une promotion sociale ou professionnelle, grâce à l’obtention d’une qualification reconnue.

Les formations en lien avec le dispositif pro-A doivent permettre d’acquérir :

  • un diplôme ou un titre à finalité professionnelle enregistré au RNCP ;
  • un certificat de qualification professionnelle (CQP) ;
  • une qualification reconnue dans les classifications d’une convention collective nationale de branche.

Le dispositif Pro-A permet d’acquérir une qualification dont le niveau est inférieur à celui déjà détenu. Par exemple, un salarié à Bac+2 peut suivre désormais un BEP/CAP.

Comment effectuer la demande de reconversion ou promotion par alternance avec le dispositif Pro-A ?

1/ En premier lieu, le salarié doit se rapprocher de son employeur afin de coconstruire l’engagement de cette démarche.

2/Dans un second temps, l’employeur pourra, s’il le souhaite, prendre contact avec son opérateur de compétences. Il pourra alors obtenir les modalités de financement du dispositif ainsi que la liste des certifications éligibles au sein du secteur d’activité.

3/Dès lors que les modalités entre les deux parties sont fixées, l’entreprise rédigera un avenant au contrat de travail du salarié. Il devra, d’une part, préciser la durée et d’autre part, l’objet de l’action de formation envisagée.

4/Pour finir, les deux parties signeront et déposeront cet avenant à l’opérateur de compétences afin d’obtenir une prise en charge. 

Vous êtes intéressé⸱e par le dispositif Pro-A ?

Nos équipes peuvent vous accompagner !

Logo de la Région Académique Hauts-de-France
Rectorat d’Amiens
20 Boulevard d’Alsace Lorraine
80000 Amiens
 
Rectorat de Lille
144 rue de Bavay
59000 Lille
© Région académique Hauts-de-France
Notre réseau